FAQ

  1. Qu’est-ce qu’un pare-vapeur ou frein-vapeur?

    Ce sont par définition des matériaux qui réduisent totalement ou partiellement le transfert de vapeur. Ils sont placés du côté chaud de l’isolant. Leur performance dépend principalement de la composition de la paroi et de l’usage de lieux. Ils sont caractérisés par une valeur “mu” (µ).

  2. Qu’est-ce qu’un pare-vapeur ou frein-vapeur à mu variable?

    Les membranes pare-vapeur ou freine-vapeur à mu variable présentent la caractéristique de laisser plus ou moins passer de vapeur d’eau:
    en hiver, lorsque la vapeur d’eau a tendance à migrer de l’intérieur vers l’extérieur, la membrane se ferme et la valeur mu est forte (jusqu’à 50 000 pour la membrane la plus rencontrée).

    A l’inverse, en été, afin d’optimiser le séchage de la paroi, le transfert est favorisé de l’extérieur vers l’intérieur. La membrane est alors plus ouverte (valeur mu inférieure de 1 250 pour cette même membrane).

  3. Qu’est-ce qu’une sous-toiture respirante?

    Une sous-toiture respirante signifie que celle-ci est ouverte à la diffusion de vapeur. Il s’agit de toute la famille des sous toitures à base de géotextile, plaque de fibre de bois ou fibre ciment. Sont exclues les membranes de polyéthylène ou membrane bitumineuses. Une sous toiture non respirante impose la pose d’un pare vapeur fort, ce qui peut être le cas dans une pièce ou un bâtiment où la production de vapeur d’eau est très importante.

  4. Qu’est-ce que la valeur mu (µ)?

    Il s’agit du coefficient de résistance à la diffusion de la vapeur d’eau. C’est une valeur sans unité qui oppose la résistance à la vapeur d’eau d’un matériau à celle d’une couche d’air immobile de même épaisseur.

    Les valeurs mu des matériaux sont indiquées dans la norme NBN EN 12524 (2000).
    La valeur µd caractérise la résistance à la diffusion de vapeur d’un matériau, tenant compte de son épaisseur. Ainsi une plaque de plâtre d’1 cm – valeur µ de 8, aura une valeur µd de 8*0,01m soit 0,08m alors qu’en pare-vapeur (à µ variable par exemple) aura une valeur µd de 0,25m à 10m.

  5. Qu’est-ce qu’un pont thermique?

    Lors de la pose d’un isolant on peut créer un pont thermique, c’est à dire une rupture dans la continuité de l’isolant qui engendre des points froids à la surface des parois et favorise donc la condensation et éventuellement la production de champignons.

    Typiquement on les retrouve aux points suivants: linteaux au-dessus des portes et fenêtres, seuils de fenêtre, fermeture du creux au droit des batées des portes et fenêtres, planchers en contact avec la paroi extérieure d’un mur creux, rives de toiture, terrasses en porte-à-faux, colonnes ou poutres en béton, fondations.

    Ces différents raccords devront donc être minutieusement étudiés afin d’éviter tout désordre

  6. Qu’est-ce que le pouvoir isolant d’un matériau?

    Il s’agit de la capacité qu’a un matériau à limiter le transfert de calories, dès qu’il y a une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Pour une paroi il s’agit de la pondération du pouvoir isolant de chaque matériau qui la compose avec son épaisseur, autrement dit sa valeur “U”. Typiquement une paroi ayant un grand pouvoir isolant, et donc une petite valeur U, laissera passer moins d’énergie. On caractérise cette valeur en W/m2K.

  7. Qu’est-ce que la valeur λ ?

    La valeur λ est le coefficient de conductivité thermique exprimé en W/mK d’un matériau. Elle représente la quantité de chaleur le traversant, par unité de temps, pour un mètre carré de matériau homogène ayant une épaisseur de 1m et soumis à une différence de température d’1 degré Kelvin entre ses 2 faces.

    Lorsque l’on est en présence d’un matériau non homogène comme par exemple un isolant placé entre chevrons, la valeur de l’isolation est pondérée par la valeur isolante des montants bois en proportion à leur dimensions.

    Si l’on considère une valeur λ de 0,045 W/mK pour la cellulose, cette valeur passe à 0,058 W/mK lorsque celle-ci est placée entre chevrons (de 4 cm tous les 40 cm).

  8. Qu’est-ce que l’inertie thermique d’un matériau?

    L’inertie thermique d’un matériau est sa capacité de déphasage entre l’accumulation de chaleur et sa redistribution.

    Une forte inertie thermique des matériaux intérieurs permet donc un bon stockage des calories. Ceci implique une plus grande régularité de la température intérieure, tant en été qu’en hiver.

  9. Que signifie les valeurs Re et Ri?

    Il s’agit des valeurs de résistance thermique d’échange de la surface extérieure (indice e) exprimée m².K/W et de la surface intérieure (indice i) exprimée m².K/W. Ces velaurs sont donnée dans le norme NBN EN ISO 6946 et NBN EN 62-002.

    Si he est le coefficient d’échange thermique superficiel entre une paroi et une ambiance extérieure. Il est la somme des quantités de chaleur transmise entre la face extérieure d’une paroi et une ambiance extérieure, par convection et par rayonnement, par unité de temps, par unité de surface de la paroi, et pour un écart de 1 K (1 Kelvin) entre la température de la résultante sèche de l’ambiance et la température de surface.

    he s’exprime en W/m².K.
    Re = 1/he