Le bois en quelques mots

Sa définition

Le bois est un matériau naturel, produit par les arbres à partir d’eau, de CO2 et de soleil. Il s’agit en fait de la matière ligneuse et compacte, plus ou moins dure, formée par les vaisseaux transporteurs de sève, aux parois riches en cellulose et en lignine, et qui constitue le tronc, les racines et les branches des plantes ligneuses.

Le bois se compose généralement d’environ 50% de carbone, 42% d’oxygène, 6% d’hydrogène, 1% d’azote et 1% d’éléments divers. On retrouve ces principaux constituants organiques sous forme de cellulose (50%) et de lignine (20%).

Sa couleur

La couleur est propre à chaque espèce et elle est influencée par l’âge du bois et l’environnement dans lequel l’arbre a grandi.
L’homogénéité de la couleur est souvent recherchée. Cette homogénéité sert par exemple, de critère de classement d’aspect des parquets haut de gamme.

Parfois, certaines personnes cherchent à exploiter les défauts du bois (loupe, ronce); c’est le cas pour certains placages, en ébénisterie ou encore en sculpture.
Pour les résineux, il existe généralement une différence de couleur plus marquée entre le bois initial et le bois final, celui-ci étant plus sombre.
Sur un bois non protégé, soumis sans restriction à l’action des intempéries et à l’ensoleillement, l’altération de sa couleur est le premier signe de dégradation. Celle-ci est uniquement d’ordre esthétique et ne modifie en rien les caractéristiques techniques de l’ouvrage. Le grisonnement, provoqué par le soleil, est une décoloration de surface (quelques centièmes de millimètre). Ce grisonnement est parfois recherché pour des raisons esthétiques.

Son odeur

Certains bois ont une odeur particulière qui peut être plus ou moins agréable et appréciée. Cette odeur intervient parfois comme critère d’identification. Souvent, elle s’estompe avec le temps mais elle peut aussi rester perceptible très longtemps (c’est le cas du cèdre). L’odeur du bois participe au charme du matériau

Les avantages du bois

  1. Le bois, un matériau recyclable

    Le recyclage du bois ou son élimination permet de diminuer fortement la quantité de déchets en construction. Les ossatures et madriers peuvent être facilement démontés et réutilisés. L’élimination des déchets est simple et peu coûteuse : ils peuvent être compostés ou servir de source d’énergie.

  2. Le bois, un matériau renouvelable

    Le bois est le seul matériau de construction qui est naturellement renouvelable. En effet, dès qu’une graine est replantée, le processus naturel de développement de l’arbre est actif. Actuellement, avec la gestion durable des forêts, ce processus est souvent optimalisé par les propriétaires forestiers qui s’appliquent à réaliser des plantations bien organisées.

  3. Le bois, un matériau écologique

    Pendant leur croissance, les arbres emmagasinent une certaine quantité de CO2 et assainissent ainsi l’atmosphère en libérant l’oxygène produit par photosynthèse. Sans intervention de l’homme, le cycle naturel conduit au compostage par dégradation biologique, ce qui a pour effet de libérer le CO2 dans l’air. Dans le cas d’une utilisation des bois dans la construction, le CO2 est immobilisé sous forme solide à très long terme et ne participe donc plus à l’effet de serre. Construire en bois revient donc à purifier l’air que nous respirons en fixant une importante quantité de carbone. Une étude de l’Union Européenne, projet Euroflux, a révélé qu’un tiers des émissions de gaz carbonique en Europe était absorbé par les forêts de notre continent.

  4. Le bois, un matériau peu énergivore

    Sa production ainsi que sa transformation consomment relativement peu d’énergie en comparaison avec les autres matériaux de construction (30 kW/m sont nécessaires eu égard à six fois plus pour le béton et vingt fois plus pour l’acier).

  5. Le bois est un matériau sain

    “Si tu es malade, consulte un médecin, s’il ne peut plus rien pour toi, va habiter dans une maison en bois.” (proverbe chinois) Le bois se protège de façon naturelle : il a été prouvé que le bois contient des polyphénols d’origine végétale qui ont un effet désinfectant. De plus, le bois est un excellent régulateur thermique et hygrométrique. Les parois en bois respirent; elles régulent l’humidité ambiante.

  6. Le bois est un matériau résistant

    Le bois est un matériau dont la résistance mécanique est exceptionnelle. Il peut supporter une charge 5 fois supérieure au béton armé. Il faudrait un entassement de 10 voitures pour écraser un cube en bois de 5 cm de côté.

  7. Le bois est un matériau qui possède une bonne réaction au feu

    Sa réaction au feu, contrairement à ce qu’imaginent la majorité des gens, dépasse largement celle de l’acier. En effet, le bois, exposé au feu, développe une couche de charbon de bois agissant comme un bouclier thermique idéal. La vitesse de carbonisation étant très lente et constante, le bois intact sous la couche de charbon de bois conserve toutes ses propriétés de résistance mécanique et continue à assurer sa fonction portante. Son comportement permet ainsi d’évacuer les personnes en cas d’incendie, la stabilité de l’immeuble étant assurée plus longtemps. En outre, le bois dégage peu de gaz toxiques en brûlant. Nos portes coupe-feu ne sont-elles pas en bois ?

  8. Le bois est un très bon isolant thermique

    Le bois est un très bon isolant thermique. L’utilisation du bois conduit à un confort thermique exceptionnel et à de faibles charges de chauffage. A épaisseur égale, le bois isole thermiquement 6 fois plus que la brique, 12 fois plus que le béton, 450 fois plus que l’acier et 1700 fois plus que l’aluminium. Une cloison à ossature bois de 16 cm équivaut en isolation à un mur en briques d’un mètre d’épaisseur.

  9. Le bois est un matériau maniable

    Le bois admet toutes les audaces architecturales et autorise un choix illimité pour les revêtements extérieurs, que ce soit la pierre, la brique ou un bardage en bois. Pour les architectes, la construction en bois laisse une grande place à la créativité et permet de répondre encore plus fidèlement aux souhaits du candidat bâtisseur.

  10. Construire en bois coûte moins cher

    Ce sont la rapidité du chantier et la facilité d’exécution qui permettent des économies au maître de l’ouvrage. La rapidité de montage et de finition permet d’économiser, durant quelques mois, un second loyer souvent lourd à supporter par de nombreux candidats bâtisseurs.

  11. Construire en bois, c’est plus rapide

    Le fait qu’une construction en bois soit plus légère que son équivalente en matériaux traditionnels fait qu’elle nécessite des fondations moins importantes et moins compliquées, donc plus rapides à réaliser.

    De nombreux éléments construits en ateliers ne nécessitent plus qu’un simple assemblage sur le terrain, ce qui réduit les délais lors de la mise en œuvre sur chantier et assure une grande précision d’exécution. La rapidité de montage permet d’obtenir un gros œuvre fermé au vent et à la pluie en quelques jours seulement.
    De plus, il ne faut pas attendre de séchage de chapes et maçonneries avant de commencer les finitions. Et vu la précision des menuisiers, les châssis peuvent être commandés à l’avance, sur base des plans. On peut ainsi facilement gagner de 6 à 8 semaines…

  12. Le bois, une solution tout terrain

    Parce qu’une construction en bois, plus particulièrement celle qui a recours à la technique de l’ossature, est plus légère qu’une construction traditionnelle, bâtir sur des terrains de faible portance est tout à fait possible. Grâce à son poids faible, des fondations importantes ne sont pas nécessaires.
    Pour donner une petite idée de la différence de poids entre les deux types de constructions, une maison de deux étages de 100 m2 au sol, construite de manière traditionnelle, pèse environ 200 tonnes. Son homologue construite en ossature bois ne pèse que 70 tonnes. Ce poids faible allié à la souplesse et à l’élasticité du matériau permettent aux maisons en bois de mieux résister aux mouvements de sol ou aux petites secousses sismiques.