Les essences de bois indigène

Chaque espèce ou essence a ses caractéristiques propres convenant mieux à telle application plutôt qu’à une autre.

  • Le duramen du châtaignier ou du chêne sert à la fabrication des tonneaux et le bois avec mailles (bois scié sur quartier) revient très fort à la mode dans les aménagements intérieurs.
  • Le bois à cernes étroits de l’épicéa, bien entreposé et séché, est utilisé pour les plus merveilleux violons ainsi que l’érable, très convoité lorsque ses fibres sont dites ‘ondées’.
  • Le douglas convient très bien en structure comme le pin sylvestre, le mélèze ou l’épicéa et c’est le douglas qui est le plus approprié pour les façades soumises aux intempéries.
  • Les parquets sont faits de bois durs, tels que le chêne, le hêtre, le frêne, l’érable ou le châtaignier.
  • D’autres essences indigènes sont fort prisées pour la fabrication des panneaux contre-plaqués , il s’agit du peuplier et du hêtre.
  • En outre, toutes les particularités naturelles des arbres sont souvent valorisées sous forme de placages tranchés .

Pour plus de renseignements sur les essences, il existe un CD-rom très complet intitulé ” Xylos ” disponible au CFB – Centre de Formation Bois
+32 (0) 2 558 15 51).

Découvrir les essences