Réalisations

Les atouts du bois en surélévation

Les atouts du bois en surélévation

Jouissant du dernier étage et de la terrasse en toiture d’un immeuble à appartements, le propriétaire des lieux s’est offert les joies d’un loft en aménageant un étage supplémentaire au-dessus de son appartement. Perché sur les toits, le nouveau volume à ossature en épicéa offre une solution séduisante à plus d’un titre.

Ne comptant qu’un living et une chambre, l’appartement situé au quatrième, et dernier, étage de cet immeuble bruxellois des années 40 était de taille relativement modeste. L’acte de base de la copropriété prévoyait toutefois que le 4e étage dispose de la jouissance privative et exclusive du palier et de la terrasse en toiture, explique l’architecte Nicolas Van Eetvelde. Le propriétaire a donc profité de cette opportunité pour agrandir son espace habitable via un projet de surélévation.

Profiter de la vue sur la ville
Comprenant une chambre ou une pièce de vie avec salle de douche cachée dans un grand placard, le nouveau volume d’une superficie d’environ 45 m2 se veut polyvalent et ouvert sur l’extérieur. Tant à l’avant qu’à l’arrière du bâtiment, les terrasses offrent des vues imprenables sur la ville de Bruxelles. Pour mettre en valeur ces vues, les façades avant et arrière ont été vitrées au maximum. Seuls les espaces techniques et la zone de nuit forment les façades pleines.

Surélévation en bois

Déjà présent par le biais d’une extension sur la façade arrière à un étage inférieur, le bois s’est imposé comme une évidence. Tant pour ses qualités constructives (légèreté de l’ossature) qu’esthétiques (ambiance chaleureuse et contact agréable du bois en habillage extérieur).

Appui sur les mitoyens

L’extension ne s’appuie pas sur les porteurs intérieurs car leur qualité et leur composition exactes étaient difficile à présager, poursuit l’architecte. La solution projetée était de s’appuyer sur les mitoyens de part et d’autre et de construire en ossature bois légère. La structure est composée de deux poutrelles métalliques transversales et d’un gîtage en bois sur lesquels la toiture du volume est posée. Cette dernière déborde en porte-à-faux au-dessus de l’avancée à l’avant et forme une pergola à l’arrière, qui protège contre la surchauffe solaire au sud.
Légèreté, rapidité, –
Outre la légèreté, la surélévation en ossature bois permet aussi de solutionner aisément la question des ponts thermiques. En tout, le chantier n’a duré que six mois. Une grande grue a amené tous les matériaux sur la toiture et tout a été monté sur place.

Bardage ajouré

Les façades de la surélévation ont été recouvertes d’un bardage ajouré en cèdre naturel non traité. La solution ajourée permet de faire vibrer la façade et de l’animer, déclare l’architecte. Par ailleurs, les éventuelles irrégularités pouvant survenir avec le temps sont beaucoup moins visible avec ce type de bardage. La pergola, elle, est en méranti, tandis que la terrasse a été aménagée en ipé. Hormis les châssis en méranti peints dans un ton noir pour trancher avec le bardage, tout le bois a été laissé naturel.

Plus d’infos

Architecture : Van Eetvelde Architectes,

www.vaneetveldearchi.be

Sous-traitant ossature bois : Bati Del sa,

www.bati-del.com

Prix au m2 : 1500 €/m2 htva

 

Code postal: /
Bardage: Western red cedar
Localité : /
Bois labellisé: /
Fonction: Appartement
Plancher: /
Type de construction: Construction neuve
Parquet: /
Situation: /
Escalier: /
Structure: épicéa
Menuiserie intérieure: /
Menuiserie extérieure: Méranti
Autre: /

Van Eetvelde Architectes
- Van Eetvelde Architectes - 85, Vieille Rue de Moulin | 1180 Bruxelles

T. 02/374 32 72
F. 02/374 27 07
M.
E.
W. www.vaneetveldearchi.be